Guide de la photo panoramique
Généralités sur la photo panoramique Assembler un panorama Créer une visite virtuelle Tests matériels et logiciels Liens, DVD, VOD

shim
2/2
Shim
Mise à jour le 04 février 2017
S'inscrire à la Newsletter

La pupille d'entrée

Maintenant que nous connaissons l'importance qu'il y a à placer son appareil photo à la pupille d'entrée (souvent appelé à tort point nodal), nous allons voir maintenant comment le faire et à l'aide de quel matériel ?


Les points clefs si vous débutez...

Voici les points clefs à retenir sur la pupille d'entrée. La suite de cette page s'adresse à ceux qui veulent en savoir davantage.

Tout d'abord, le pupille d'entrée est le nom correct pour désigner le fameux point nodal, point de rotation idéal pour faire tourner son appareil photo sans avoir de vilains artefacts d'assemblage. On devrait donc parler uniquement de pupille d'entrée mais cela n'est pas très grave !

La pupille d'entrée représente LE point dans votre objectif autour duquel il faut tourner l'appareil photo ou la tête panoramique afin d'obtenir des assemblages parfaitement raccords et non comme sur l'image ci-contre.

Elle se trouve toujours dans l'objectif, souvent vers la lentille frontale dans les focales courtes (où son réglage est plus important). Il en existe plusieurs, une différente pour chaque focale, si vous utiliser un zoom.

Pour régler l'appareil photo correctement, il est nécessaire - mais pas indispensable - d'utiliser une rotule photo spéciale : une tête panoramique.

La pupille d'entrée de chaque objectif (ou de chaque focale si vous avez un zoom) se trouve une bonne fois pour toute, tranquillement chez soi, avec la méthode décrite ci-dessous ou bien lors du test de chaque tête panoramique de ce site. On règle la tête sur place aux réglages trouvés chez soi grâce à des cales ou des repères sur des règles graduées.


Page précédente, nous avons vu qu'il était souhaitable de faire tourner l'appareil photo autour d'un point de rotation idéal, la pupille d'entrée (appelée à tort point nodal), afin de garantir des raccords parfaits (si l'objectif ne possède pas des distorsions complexes toutefois ou bien si on utilise les meilleurs logiciels d'assemblage du marché). Dans cette deuxième partie consacrée à la pupille d'entrée, nous allons voir comment procéder selon le type d'appareil photo, reflex ou pas pour la trouver et fixer l'appareil photo idéalement. Il existe deux façons différentes de faire, très concrètes et successives, qui permettent de garantir un excellent calage. La première se fait, en première approximation, à travers la lentille frontale et la deuxième à travers le viseur de l'appareil ou sur l'écran LCD. C'est assez simple, en tout cas plus qu'il n'y paraît !



Regardez ce tutoriel en vidéo

Définition de la pupille d'entrée - partie 1   |  partie 2


0,99 € ou 1 crédit / vidéo - Partie 1 : 8,33 / partie 2 : 2'24

Acheter et visionner ce tutoriel vidéo chez tuto.Elephorm.com

Acheter le DVD chez Elephorm

(Contribuez au développement de ce site en achetant ce DVD depuis le lien ci-dessus - Lien affilié.)

top

 


A travers la lentille frontale... pour dégrossir

Vue frontale de la pupille d'entréeNous venons de voir que la pupille d'entrée se trouvait dans le plan du diaphragme-iris vu depuis la lentille frontale comme le montre la photo ci-contre (on voit très bien le plan du diaphragme sur l'agrandissement de la photo quand on passe la souris dessus, juste derrière la lentille frontale. Comme souvent sur les focales courtes, le plan iris est très proche de la lentille frontale de votre objectif). Il est donc assez facile de repérer approximativement l'endroit où elle se trouve pour une focale donnée puisqu'il suffit de faire tourner la bague du zoom pour voir qu'elle se déplace dans l'objectif.

Mon conseil ! Pensez à fermer un peu le diaphragme pour mieux la repérer (F11,0). Ensuite, en mettant son doigt approximativement au niveau de ce plan de l'iris, vous pouvez déjà avoir une idée de la position de cette pupille d'entrée derrière la lentille frontale. C'est approximativement cet endroit qu'il faudra superposer à l'axe de rotation de votre rotule panoramique.

top

 


Trouver la pupille d'entrée par l'observation

Il existe deux cas de figures selon que l'appareil photo possède ou pas une visée reflex. Ce n'est guère qu'un peu plus long s'il n'en possède pas mais c'est tout ! Vous allez voir, ce n'est pas très compliqué.

Avec les appareils reflex

Rappel ! Lorsque la pupille d'entrée de l'objectif et l'axe de rotation sont superposés, la perspective ne change plus. Donc lorsque l'on tourne son boîtier de gauche à droite pour englober un beau panorama, on ne doit observer aucun mouvement entre les objets au premier plan et les objets qui se trouvent en arrière plan sur l'écran LCD ou dans le viseur ou encore sur les photos observées à 100% dans Photoshop. S'il est facile de le constater dans le viseur d'un appareil reflex c'est bien évidemment impossible avec un appareil non reflex ou télémétrique sauf s'il possède une fonction liveview. Avec ce genre d'appareil, le positionnement doit inévitablement et simplement se faire en prenant des photos comme nous le verrons un peu plus loin.

Pour gagner du temps et ne pas partir complètement à l'aveugle, il est alors très utile d'avoir repéré la pupille d'entrée (ou le point nodal comme vous voulez) avec la méthode précédente, décrite ci-dessus. Pour décrire les étapes, j'ai choisi la tête panoramique cylindrique Manfrotto 303. Comme je l'explique sur la page matériel, Manfrotto a fabriqué une tête panoramique parfaitement adaptée aux besoins de la photo panoramique par assemblage avec du matériel assez lourd. Tout y est étudié pour simplifier la tâche du photographe dans la mise en œuvre de l'appareil avant et pendant la prise de vue. Fondamentalement, il en est de même avec tous les montages du moment qu'ils permettent idéalement de déplacer l'appareil maintenu verticalement dans les deux directions perpendiculaires.

Les étapes de la recherche de la pupille d'entrée...

Mettre la tête panoramique à niveau1 - Mettre la tête panoramique à niveau - Mettre le trépied mais surtout l'embase de rotation - appelée aussi positionneur - à niveau au point de vue choisi. L'axe de rotation horizontal doit être absolument plan dans toutes les directions. Une bulle sur l'embase facilite cette opération.

2 - Fixez, si possible et si souhaité, l'appareil photo verticalement sur votre tête panoramique.

3 - Tout d'abord, alignez le centre de votre objectif avec l'axe de rotation - Déplacez la platine coulissante latérale de telle sorte que le centre de l'objectif vu de face soit placé juste au-dessus de l'axe de rotation de la rotule. Le réglage doit se faire le plus précisément possible - Illustration ci-dessous - :

 

Tête panoramique
Réglage latéral de la tête panoramique

Le centre de l'objectif est placé juste au dessus de l'axe de rotation de la tête panoramique.


4 - Ensuite réglage en profondeur selon l'objectif ou la focale si c'est zoom - Choisir la focale avec laquelle vous souhaitez réaliser votre panorama si l'appareil possède un zoom et regardez à travers la lentille frontale vue de face où se situe approximativement la pupille d'entrée comme expliqué au premier paragraphe. Reculez ou avancez l'appareil photo pour que la pupille d'entrée de votre objectif - pour une focale donnée le cas échéant - se trouve approximativement au-dessus de l'axe de rotation de votre tête. Pour cela, utilisez la réglette en profondeur sur cette tête panoramique.

 

Réglage en profondeur
Réglage de la tête panoramique en profondeur

L'appareil photo est avancé ou reculé afin que la pupille d'entrée de son objectif s'il s'agit d'une focale fixe ou d'une focale s'il s'agit d'un zoom soit placée juste au-dessus de l'axe de rotation de la tête panoramique. Il faudra repérer différentes positions dans le cas d'un zoom.


4 bis - Voici ce qui se passe dans le viseur - Pour effectuer un réglage précis du réglage en profondeur, tout va se faire en regardant dans le viseur :

a) Trouvez un alignement d'objet entre un premier plan très rapproché et un second plan le plus lointain possible comme c'est la cas dans notre exemple entre le lampadaire du Pont Neuf et l'Institut de France à Paris. Tournez votre tête panoramique de manière à placer cet alignement d'objets sur la droite du viseur comme l'illustration ci-dessous. Observez l'alignement entre le lampadaire et la coupole.

 

Dans le viseur gauche

 

b) - Puis en tournant l'appareil photo vers votre droite tout en conservant une zone de recouvrement (environ 30%) qui servira de zone d'assemblage au logiciel panoramique, observez cette fois-ci dans la gauche de votre viseur ce même alignement d'objets. Comme a priori vous n'avez pas encore réglé votre tête panoramique idéalement, sauf coup de chance, vous allez observer que la coupole dans notre exemple va se déplacer par rapport au lampadaire comme expliqué au premier paragraphe. Ici, la coupole s'est déplacée vers la droite.

 

Dans le visuer droit

Il est aisé de constater que l'alignement n'est pas parfait. Le second plan se décale vers la droite du lampadaire. La tête panoramique est donc trop reculée. Il faut donc l'avancer légèrement, mm par mm - en notant bien à chaque fois le réglage sur la platine coulissante (du bas sur cette tête panoramique Manfrotto 303) sur son côté où il y a la graduation millimétrée.


c) - Finalisation du réglage de la pupille d'entrée - Tant que vous observez un décalage du second plan par rapport au premier plan, la pupille d'entrée de votre objectif n'est pas parfaitement placée au dessus de l'axe de rotation de votre tête panoramique. Essayez et vous verrez ! Il faudra donc continuer à avancer ou reculer l'appareil photo sur sa platine coulissante jusqu'au moment où l'on n'observera plus de décalage entre les plans. A la fin, il faut déplacer l'appareil photo, mm par mm, ce qui est bien pratique sur les têtes Manfrotto ou Bushman Panoramic puisqu'elles sont graduées. Après plusieurs essais/erreurs, vous arriverez au moment où la pupille d'entrée de votre objectif sera parfaitement à l'aplomb du centre de rotation de votre tête panoramique. Vous n'aurez plus de décalage entre votre premier plan et votre second plan, même en regardant vos photos à 100% dans Photoshop. Votre tête sera parfaitement réglée comme on peut le voir ci-dessous :

 

Dans le viseur

Dans le viseur

 

Il existe bien un point de rotation idéal où, quand on vise vers la gauche puis vers la droite, tout en conservant dans le viseur un alignement d'objets dans une zone de recouvrement d'environ 20/30%, cet alignement entre le premier et le second plan ne bouge plus du tout. L'objectif et sa pupille d'entrée sont bien placés juste au-dessus de l'axe de rotation de votre tête panoramique.

 

Avec les appareils non reflex et sans visée Liveview

1 - Il faut vraiment repérer la position de la pupille d'entrée grâce à la première méthode et placer l'appareil photo sur la tête panoramique approximativement au-dessus de la position supposée idéale.

2 - Ensuite il faut faire une série de deux photos (droite/gauche) en plaçant :

- l'appareil légèrement devant la position supposée.
- l'appareil 5 mm derrière donc proche de la position idéale
- l'appareil encore 5 mm plus loin, donc derrière celle-ci.

Puis ouvrir les images et les agrandir à 100% sur votre écran pour en observer le résultat. Sur les photographies prises proches de la pupille d'entrée, vous savez maintenant que vous ne verrez pas beaucoup de différence entre l'alignement du premier et du second plan. Éventuellement, refaire une série de photos autour du point idéal pour peaufiner le résultat.

Repère gradué tête panoramique3 - Une fois trouvé la pupille d'entrée de votre objectif, bien noter la position des réglettes graduées de votre tête panoramique. Celles-ci devront être replacées exactement de la même manière à chaque prise de vue pour cette focale donnée. Le gain de temps sera précieux sur le terrain !

top

 

 

Conclusion

En suivant cette méthode il est possible de savoir précisément où se trouve le point de rotation idéal pour une focale donnée et grâce aux têtes panoramiques graduées il est très rapide et facile de retrouver à coup sûr son réglage idéal. Enfin, je ne serai pas complet si je ne créai pas de lien vers le tutoriel d'Alain Hamblenne qui utilise lui une grille, bien pratique pour régler une tête panoramique sphérique comme la 303 SPH Manfrotto ou encore les têtes Bushman Panoramic, notamment lorsque vous souhaitez créer une visite virtuelle.

 

Retrouvez le réglage de la pupille d'entrée dans mes tests matériels...

Test de la tête Manfrotto 303 suivre
Test de la tête Nodal Ninja Ultimate M2 suivre
Test de la tête Bushman Panoramic Gobi suivre
Test de la tête Bushman Panoramic Kalahari V2 suivre

Et bien d'autres tests sur mage dédiée suivre


Dernières remarques importantes...

Il faut veiller à bien placer la pupille d'entrée de votre objectif au dessus de l'axe de rotation de votre tête panoramique dans toutes les directions : donc en avançant ou reculant l'appareil MAIS aussi en le déplaçant latéralement. Si l'appareil photo possède un zoom il faut procéder à différents essais pour tenir compte des différentes focales - fixes ou zoom -.

Comme je l'explique plus haut, ce fameux point va se situer à une position différente dans l'appareil selon la focale. Sur le zoom du E10 OLYMPUS - Mon premier appareil photo numérique ! - j'avais repéré trois positions : à 35 mm, à 60 mm et enfin à 140 mm. Voici dans ce cas précis ce que j'avais obtenu :

Olympus

Maintenant, Hasselblad, sur les fiches PDF descriptives de ses optiques Zeiss détermine la position de la pupille d'entrée et non plus le point nodal.

Attention, avec les formules optiques modernes et notamment avec les zooms grands-angles Canon ou Nikkor, la pupille d'entrée est souvent très proche de la lentille frontale à la focale courte mais aussi à la focale télé ! En effet, il n'est pas rare de voir un va-et-vient de la pupille d'entrée dans ces formules optiques dites rétrofocus.


Je vous invite à retourner au sommaire de ce site afin de poursuivre la lecture d'un des tutoriaux de ce guide. Sommaire du guide Suivre

top

Shim
Accueil > Généralités > Le Point Nodal > La pupille d'entrée
shim

 

 
Affiliation Amazon
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

Rejoindre le site Bushman panoramic


Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre soutien !



 

             
  Accueil          
 

Page d'accueil   |   Sommaire  |  Nouveautés !   |   Actualité   |   Formations  |   Mentions légales   |   Me contacter

English version  

 

  Généralités Panorama Visite virtuelle Tests & tutoriels Ressources  
  Photo panoramique ?
Cadrage et composition
Projections géométriques
Le point nodal
La pupille d'entrée