Guide de la photo panoramique
Généralités sur la photo panoramique Assembler un panorama Créer une visite virtuelle Tests matériels et logiciels Liens, DVD, VOD

shim
6/14
Shim
Mise à jour le 28 janvier 2017
S'inscrire à la Newsletter

Combien de photos dans un panorama ?

Reste maintenant à savoir combien de photos on va prendre. Dans grandes tendances ressortent : ceux partisans du moins grand nombre de photos pour aller le plus vite possible, voire battre des records et ceux qui recherchent le nombre "optimal". C'est celui qui permet de ne pas y passer la nuit mais qui offre une très belle qualité finale.



Si vous débutez...

Une nouvelle partie de ce guide vous est maintenant dédiée. Vous y trouverez des conseils simples à mettre en oeuvre pour assembler de beaux panoramas, choisir votre logiciel, votre matériel...

Créer son premier panorama Suivre



Regardez ce tutoriel en vidéo

Les préparatifs - cadrage  |  Astuces   |  Balance des blancs

0,99 € ou 1 crédit / vidéo

Cadrage : 2'02 / Astuces : 1'01 / BdB : 2'25

Acheter et visionner cette leçon en vidéo chez tuto.Elephorm.com

Acheter le DVD chez Elephorm

(Contribuez au développement de ce site en achetant ce DVD depuis le lien ci-dessus.)

top



Choix du cadrage

A travers plusieurs décisions importantes concernant la focale, l'angle de champ photographié, la photographe va marquer de son empreinte le cadrage de sa photo panoramique.


Choix de l'angle de champ

En photographie panoramique par assemblage c'est le photographe qui décide de l'angle de champ final qu'aura sa photo puisqu'il suffit d'assembler plus ou moins de photographies. On peut comme cela réaliser un tour complet sur 360° voire la sphère complète.
Angle de champAyant l'expérience du Noblex, appareil photo panoramique argentique rotatif, j'ai tendance à me servir de mon Canon 1 DS afin d'obtenir le même type de photographies. Et mon expérience me montre que si l'on peut être ému par la scène que l'on a devant soi, il est plutôt rare qu'il en soit de même sur 360 °. A Paris, par exemple, j'en ai rarement eu envie. Bien souvent, un angle de ± 140 ° me convient. Comme par hasard, il s'agit de l'angle de vision humaine ! Cela dit, un usage courant du panoramique par assemblage consiste à réaliser une image qui sera visualisée dans une fenêtre interactive pour un usage Internet dans le cadre de visites virtuelles et là, il y a intérêt à faire un tour complet. Mais visuellement, l'internaute n'aura devant ses yeux qu'une image au rapport 4/3 tout à fait classique. Tous les projets gigapixels sont d'ailleurs davantage présentés comme cela car il est très compliqué de les imprimer tant ils sont parfois très très grands ! Le projet paris-26-gigapixels pourrait être imprimé sur deux stades de foot et dans une très bonne résolution...

Lorsque l'on assemble des images pour réaliser une photo panoramique, elles ont les mêmes " empreintes visuelles " que les images faites avec un appareil photo panoramique spécialisé comme le Noblex ou le Fuji 617 : tout dépendra du logiciel d'assemblage et du mode d'assemblage choisi. L'assemblage peut être tuilé ou rectilinéaire ( orthoscopique ). Il faut en tenir compte lors du cadrage et de la composition Suivre


Choix de la focale

Si j'avais un reproche à faire au Noblex, donc aux appareils photo panoramiques argentiques, c'était de ne pas pouvoir changer d'objectif. Au mieux il fallait changer d'appareil photo ! Avec la méthode par assemblage, il est possible de changer facilement son objectif ou sa focale si on utilise un zoom. C'est, je crois, un gros avantage de la photo panoramique par assemblage. S'il est vrai que spontanément on pense à mettre son appareil verticalement avec la focale la plus courte pour gagner en angle de champ en hauteur si l'on photographie sur une seule rangée, il existe de très nombreuses situations où une focale plus longue serait la bienvenue. Avec les grands angulaires, l'image est très vite envahie par une grande proportion de ciel et de terre, parfois sans grand intérêt. Je vous invite à lire la page consacrée aux projections géométriques pour mieux vous représenter les déformations que peuvent subir les images quand on utilisent, notamment des focales trop courtes.

 

Quel téléobjectif pour le gigapixel ?

Matériel gigapixelsLes panoramas gigapixels sont des projets haute définition. Pour les réaliser, on a besoin de focales assez longues. Un minimum semble aujourd'hui 300 mm de focale. Il n'est pas rare de voir sur internet des projets pris avec 420 mm de focale voire davantage. Pour le projet
paris-26-gigapixels, j'ai utilisé un 300 mm avec un doubleur soit l'équivalent d'un 600 mm. Une paire de jumelles qui grossit 12 X !

 


Choix de l'inclinaison du boîtier

Inclinaison du boîtier photoCela dépend malheureusement du logiciel d'assemblage que l'on va utiliser. Avec les logiciels les plus basiques, souvent gratuits, elle est impossible. Il faut absolument veiller à ce que son appareil soit bien à l'horizontal dans les deux sens. La ligne d'horizon sera donc forcément en plein milieu de l'image finale assemblée. Si l'on veut placer celle-ci ailleurs pour d'évidentes raisons esthétiques, il faudra avoir recours au recadrage. Du coup l'image sera notablement moins haute si l'on veut l'imprimer. Voilà pourquoi le panoramiste utilise souvent sa focale la plus courte en position verticale : pour récupérer un maximum d'informations en hauteur et éviter ainsi que les bâtiments soient tous décapités ! comme il faut absolument que la ligne d'horizon soit au milieu de l'image il n'est même pas possible d'utiliser un objectif à décentrement sinon la ligne d'horizon fera des vagues.

Heureusement, avec Autopano Giga, PTgui, ou encore ImageAssembler de Panavue, il est possible, sans objectif à décentrement, d'obtenir une ligne d'horizon bien plane n'importe où sur la photo ou presque - elle doit rester visible dans le viseur à la prise de vue ! - ET des lignes verticales - bâtiments - bien droits, sans lignes de convergence ou autre point de fuite. C'est absolument étonnant !!! Avec eux, la liberté est presque totale. Pour moi qui suis un grand utilisateur des décentrements, cela a été une grande joie lorsque j'ai découvert cette possibilité avec ces trois logiciels.

 

Panorama avec redressement des perspectives

La ligne d'horizon a été placée très haut dans le panorama par une simple inclinaison de l'appareil photo à la prise de vue. Le logiciel a redressé automatiquement les lignes verticales de tous les bâtiments, comme si on avait utilisé un objectif à décentrement.

 


Combien d'images ?

Le nombre d'images dépend bien sûr de la focale de l'objectif et de la position de l'appareil photo, horizontale ou verticale, ainsi que du recouvrement que l'on décidera. Celui-ci - voir ci-dessous - devra tourner autour de 25 - 30 %, c'est-à-dire que chaque image aura en fait une largeur " utile " de seulement 70 % environ ( 100 % - 30 % ). Il ne doit pas dépasser 50 % pour d'évidentes raisons mais n'a finalement pas tant d'importance que cela. On rajoute simplement des photos inutiles. Personnellement, quand je prépare mon découpage mentalement avant la prise de vue, je veille à ce que les parties importantes de l'image se retrouvent plutôt au milieu d'une image qu'en plein raccord. Donc au besoin je fais une ou deux photos supplémentaires ou un recouvrement plus important entre deux images.

Remarque : Il n'est pas important que TOUS les recouvrements aient exactement le même pourcentage.
Si jamais, dans ces conditions, l'image finale s'étend plus que prévue, il sera très facile de la recadrer ensuite avec Photoshop ou autre dans le rapport que l'on utilise le plus souvent afin de donner un peu d'homogénéité à un travail photographique.

Une formule toute simple peut donner une idée assez précise du nombre de photos que l'on devra prendre selon le panorama final voulu avec une tête manuelle :

 

Combien de photos ?

N = A / ( 70 / 100 × ADCO *)
N = nombre d'images à prendre;
A = angle de champ du panorama;
(70/100 = seule environ 70% de la photo est utile car 30% servent de zone de recouvrement).
* ADCO = angle de champ de l'objectif ( HFOV en anglais ). Cet angle de champ est l'angle de champ réel de l'objectif. Donc soit dans le sens du petit côté si l'appareil est en position verticale ( appelée aussi position portrait ), soit dans le sens de la longueur si l'appareil est en position horizontale ( appelée aussi position paysage ).

Attention ! les catalogues indiquent presque toujours l'angle de champ de l'objectif dans sa diagonale. Une règle de trois permet très facilement de retrouver l'angle recherché :

ADCO
= AO × L ou H / DC
(ADCO = angle de champ utile de l'objectif;
AO = angle de champ donné par le fabricant pour un objectif donné et une focale donnée;
L ou H = largeur ou hauteur du format du capteur;
DC = diagonale du format du capteur.)

Exemple dans le cas d'un objectif de 35 mm en format 24x36 - donnée constructeur DC = 62° :
ADCO = 62 °× 24 ou 36 / 43,27.
(ADCO = 34 ° si l'appareil est en position portrait;
ADCO = 52 ° si l'appareil est en position paysage).

Dans notre exemple, cette formule, si l'on veut obtenir un panorama de 140 ° avec un objectif de 35 mm mis en position portrait, nous dit qu'il faudrait que nous prenions :
N = 140 ° / ( (70 / 100) × 34 ° ) soit 5,88 images donc 6 photos.

N.B. Avec les têtes panoramiques motorisées, c'est la tête qui calcule automatiquement le nombre de photo dont elle a besoin, une fois que l'on a répondu aux différentes questions : de où à où ? quelle focale ? quel recouvrement ? simplissime !


Pourquoi au moins 25% de recouvrement ?

ReouvrementIl faut, bien sûr, que le logiciel ait suffisamment de matière première pour reconnaître les parties communes de deux clichés consécutifs à assembler afin d'y coller les points de contrôle ou de reconnaissance. Mais il existe aussi une deuxième raison à laquelle on ne pense pas forcément : l'harmonisation des luminosités ou des balances des couleurs entre deux photos. En effet, la réussite de l'assemblage se comptera notamment à la hauteur de sa discrétion donc, entre autre, à l'absence de "zones" entre deux photos consécutives sur l'assemblage final. Les causes peuvent être variées puisque aux simples différences d'exposition ou de balance des blancs peut s'ajouter le vignetage, souvent présent même quand le diaphragme est bien fermé. Et pour se faire, il lui faut au moins 25% de recouvrement.

Mon conseil ! Aujourd'hui, j'aurai même tendance à préconiser 30 à 35% de recouvrement. Plus la zone de recouvrement sera grande et plus le dégradé (ou gradient dans un ciel) sera discret.

 

Regardez ce tutoriel en vidéo

Taux de recouvrement

0,99 € ou 1 crédit / vidéo - Durée : 3'14

Acheter et visionner cette leçon en vidéo chez tuto.Elephorm.com

Acheter le DVD chez Elephorm

(Contribuez au développement de ce site en achetant ce DVD depuis le lien ci-dessus.)

 

Page suivante, nous allons étudier les derniers préparatifs dans le cas particulier de la photo panoramique par assemblage :


Page suivante 7/14 : derniers réglages avant la prise de vue suivre


pointilles

 


 
  Autopano Giga 4.0

Autopano Giga 4.2

238,80 € ttc

 

Offrez-vous le meilleur logiciel d'assemblage!
Lire mon tutoriel détaillé Suivre

     
  Panotour Pro 2.5

Panotour Pro 2.5

478,80 € ttc

 

Et tant qu'à faire, le meilleur logiciel de visites virtuelles!
Regardez mes 3h de vidéos gratuites

     
  Gobi + Eben

Pack
Bushman Panoramic

421,35 €

  Pack tête Gobi + positionneur Yetti + trépied Eben (Bushman Panoramic) : -12% ! + REMISE de 5% supplémentaire depuis ce site - votre code : AF2017
Lire mon test complet Suivre
       

top

Shim
Accueil > Assembler un panorama > Combien de photos ? > Suite...
shim

 

 
Affiliation Amazon
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

Rejoindre le site Bushman panoramic


Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre soutien !



 

             
  Accueil          
 

Page d'accueil   |   Sommaire  |  Nouveautés !   |   Actualité   |   Formations  |   Mentions légales   |   Me contacter

English version  

 

  Généralités Panorama Visite virtuelle Tests & tutoriels Ressources  
  Photo panoramique ?
Cadrage et composition
Projections géométriques
Le point nodal
La pupille d'entrée