Guide de la photo panoramique
Généralités sur la photo panoramique Assembler un panorama Créer une visite virtuelle Tests matériels et logiciels Liens, DVD, VOD

shim
10/14
Shim
Mise à jour le 20 janvier 2017
S'inscrire à la Newsletter

Les retouches photo avant l'assemblage

Certaines retouches photo ou corrections doivent être opérées avant l'assemblage des photographies quand l'on cherche la plus haute qualité finale. C'est le cas notamment du collage des deux photos du nadir ou des ouvertures et fenêtres. En effet, certains défauts qui peuvent apparaître sur l'image finale sont pratiquement impossible à corriger en post-traitement. En revanche, pour gagner un peu de temps, il sera préférable de faire les autres - Niveaux etc. - sur le panorama une fois assemblé.


Les points clefs si vous débutez...

Voici les points clefs à retenir sur les retouches photo sur le panorama. La suite de cette page s'adresse à ceux qui veulent en savoir davantage.

Essayez d'enlever le plus de défauts possible comme le vignetage, le chromatisme sur vos photos AVANT l'assemblage. C'est très facile sur les fichiers RAW.

On peut normalement enlever les traces du trépied directement dans certains logiciels d'assemblage mais je préfère de loin le faire moi-même dans Photoshop AVANT l'assemblage.

La fusion HDR peut en revanche se faire directement dans le logiciel d'assemblage comme Autopano Giga (Exposure Fusion), sans passer par un logiciel spécialisé : pratique !

Points clefs suivants : Les distorsions optiques suivre

 

Regardez ce tutoriel en vidéo

Correction du vignetage

0,99 € ou 1 crédit / vidéo - Durée : 9'18

Acheter et visionner cette leçon en vidéo chez tuto.Elephorm.com

Acheter le DVD chez Elephorm

(Contribuez à la gratuité de ce site en achetant ce DVD depuis le lien ci-dessus.)

top

 

 


Niveaux, vignetage & balance des blancs

Si la première correction peut être effectuée directement sur le panorama final donc une seule fois, la deuxième, le vignetage, doit absolument être corrigé AVANT l'assemblage car les logiciels d'assemblage ne savent pas le faire et pour une bonne raison, ils n'ont aucune raison !

La luminosité

Niveau dans PhotoshopParce qu'elles ont toutes été prises en mode d'exposition manuelle, toutes les photos peuvent avoir été globalement sous ou surexposées. Soit on les retouchera toutes une par une dès ce stade, en les éclaircissant/assombrissant avec un niveau dans Photoshop par exemple, soit on le fera sur le panorama final et donc sur une seule image. Plusieurs éléments de réponse sont à considérer :

  • Les photos ont été prises en format RAW et elles doivent donc être développées avant l'assemblage même si certains logiciels d'assemblage comme Autopano Giga savent assembler des fichiers RAW, sans développement. Je ne vois toujours pas l'intérêt !
  • Les photos ont été prises en 16 bits (TIFF ou RAW) et le logiciel d'assemblage le gère; les corrections de luminosité doivent se faire de préférence sur l'image finale assemblée. (Attention, l'assemblage est plus long et l'image finale beaucoup plus lourde !).
  • Les photos ont été prises en 16 bits (TIFF ou RAW) mais le logiciel d'assemblage ne les gère pas; Les corrections principales - rattrapages important de luminosité - se feront de préférence sur les fichiers 16 bits et l'assemblage à partir d'images converties en 8 bits.
  • Les photos ont été prises en 8 bits et en JPEG et là, quelque soit le logiciel d'assemblage, on fera les corrections sur l'image finale assemblée pour aller plus vite.

Le vignetage

Parce qu'il est très visible en numérique - peut-être même plus qu'en argentique - et parce que les logiciels d'assemblage, quels qu'ils soient, ont du mal à le gérer et pour cause - ils n'ont aucune raison de le faire puisque chaque bord de photo a la même luminosité - , il faut faire très attention à bien corriger le vignetage des photos AVANT l'assemblage. En effet, une image panoramique dont les images sources possèdent du vignetage se repère tout de suite aux zones plus sombres verticales qui marquent la zone de jonction entre deux photos consécutives comme on peut le voir sur les images ci-dessous. Donc quelque soit le logiciel de d'assemblage que vous utilisez, il est presque impératif d'enlever le vignetage AVANT l'assemblage.

 

Panorama sans correction du vignetage

Panorama avec correction du vignetage

1 - Les photos ont été assemblées sans correction du vignetage. Chaque zone de recouvrement est marquée. 2 - Une fois corrigée, très facilement d'ailleurs à partir de fichiers RAW, notamment dans Camera Raw de Photoshop car automatiquement depuis la version 6.2, le panorama final est exempt de marque au niveau des zones de recouvrement dans le ciel.

La balance des couleurs

Balance des blancs dans Camera RawUn des gros avantage des APN est leur réglage de la balance des couleurs dès la prise de vue. Cela fonctionne vraiment très bien. Mais comme pour la luminosité, des corrections peuvent être nécessaires chez soi, devant l'écran d'ordinateur. Là encore, on aura intérêt à les faire sur une image en 16 bits et, mieux encore, si l'on veut travailler avec ceintures et bretelles comme dit un ami (!), travailler en RAW. De plus, c'est alors très facile d'harmoniser une série panoramique puisque toutes les photos peuvent se synchroniser sur la photo de référence. Cela dit et essentiellement si vous assemblez vos photos avec Autopano Giga, il sera facile de demander au logiciel de rattraper une petite correction, même si elle n'avait pas été réalisée avant l'assemblage. Mais vraiment, travaillez plutôt en RAW !

top

 

 

 

 

Propriétés des photos

Par propriétés des images j'entends la taille du fichier en pixels et le format de l'extension : JPEG, TIFF ou PSD/PSB, etc.

Taille de l'image

Une seule chose semble vraiment importante : toutes les images doivent avoir la même taille en pixel sinon le logiciel d'assemblage n'en voudra pas (avec une fois encore une exception notable : Autopano Giga). Une fois que l'on a décidé quelle taille aura notre image finale, au moins en hauteur et donc suivant l'usage que l'on souhaite en faire (visite virtuelle full screen ou dans une fenêtre) il faudra les redéfinir en taille. Dans Photoshop cela s'effectue par le menu Image/Taille de l'image. Dans la fenêtre qui s'ouvre, on ne s'occupe pas de la résolution sauf si l'on imprime par la suite!), on coche "garder les proportions" et "interpolation bilinéaire" si on réduit les photos et on définit la taille de l'image en cm ou en pixels. Le logiciel travaille pour nous ensuite. Plus les images seront légères et plus le logiciel d'assemblage travaillera vite. Il n'est donc peut-être pas besoin de lui donner des images pleine résolution si c'est pour réaliser une visite virtuelle visible uniquement en 480x600 sur un site marchand. Il ne faut pas oublier que l'on va assembler beaucoup d'images et que le poids final, assemblé, peut être très lourd et dépasser le gigaoctet. Pour exemple : huit photos prises en RAW, développées en TIFF 8 bits et assemblées en PSD, 8 bits, multicalques avec Autopano Giga pèse presque 2 Go !



Croyance sur les résolutions : 72 dpi et autres...

Pour une raison que j'ignore, j'entends toujours parler de 72 dpi pour les images Internet. Or pour une image affichée sur un écran sa résolution (ses dpi ou plus exactement ses ppp), contrairement à sa définition, (ses pixels) n'a aucune espèce d'importance. Seule sa définition, sa taille en pixels compte. Un pixel image sera toujours affiché par un pixel écran. Une photo dont la définition est 800x600 occupera 800x600 pixels de votre écran, qu'elle soit en 72 ppp ou autre. Les fameux DPI ne servent qu'à l'impression. Donc, à partir de ce fichier de 800x600 pixels, on peut imprimer cette image plus ou moins grande selon sa résolution (72, 96, 240, 300 dpi). A 254 dpi par exemple, cette image sera imprimée en 8x6 cm (puisque il y a 100 pixels par centimètre dans cette résolution donc 800 / 100 = 8 cm).

Pour finir de vous en convaincre, mesurez la taille de votre écran en centimètre - mon ancien Quato mesurait 43 cm de large - et calculez la résolution de votre écran - mon écran affichait 1600 pixels dans cette largeur -. Ainsi mon Quato avait une résolution de : 1600/ (43/2,54) = 95 ppp ! Essayez chez vous pour voir...
En conclusion, heureusement que la résolution d'une image pour l'afficher sur Internet n'a aucune importance car alors toutes nos images en 72 ppp devraient singulièrement manquer de piqué ! Elles devraient être toutes sous-échantillonnées, or, évidemment il n'en ai rien. Ouf !

Le format des images

J'attire votre attention sur le format des images car si tous les logiciels d'assemblage acceptent les images au format JPEG, il n'en est pas de même du format TIFF, 8 ou 16 bits, PSD et encore moins du format RAW - le format brut, souvent propriétaire -. Il faudra en effet peut-être convertir les images avant de les assembler. Dans certains cas, si l'on veut travailler sur des images non compressées, il faudra les enregistrer en format BMP car certains logiciels n'acceptent même pas le format TIFF. Cela n'arrive plus avec les meilleurs logiciels d'assemblage. top


 

 

 

L'outil tampon/correcteur

De nombreux artefacts comme des poussières ou des flares ne se retrouveront pas forcément au même endroit sur deux photos consécutives si bien que le logiciel d'assemblage les effacera automatiquement sans que l'on est besoin d'intervenir. Cependant, dans certains cas, il est souhaitable d'enlever certains défauts AVANT l'assemblage.

Les poussières

Outil tampon de PhotoshopQui dit outils tampon(s) ou correcteur(s) dit poussières mais là, les appareils numériques compacts à objectif non interchangeable ou encore les reflex et leur système antipoussière, depuis 2008 environ manifestement très efficace, ont un énorme avantage : aucune poussière ou presque ! Je vous laisse imaginer le travail que cela pouvait représenter sur des diapos 24×36 scannées à 2900 dpi pour réaliser des posters. Les systèmes antipoussières des scanners avaient intérêt à bien fonctionner ! Il m'arrivait de passer deux heures sur mes scans de diapos 120×50 mm du Noblex... J'essaie d'enlever les plus grosses dès ce stade même si j'en ai de moins en moins tant le système Canon fonctionne bien, sans atteindre le niveau de mon ancien Olympus E1, parfait, lui ! A noter également que l'on récupère de moins en moins des poussières comme sur l'image ci-contre.

Les objets gênants

Et bien sûr, on peut se servir de ces outils pour enlever les détails gênants pris en photo et là, cela sera une affaire personnelle. Pour ma part, quand un paysage me touche, c'est qu'il n'y a pas ou très peu de détails qui me fâchent et les retouches de cet ordre sont donc finalement très peu nombreuses. En revanche, en ville, le travail peut être nécessaire, notamment à cause des panneaux de circulation, parfois vraiment disgracieux. Enfin, quand le trépied est visible sur la photo prise avec des objectifs fisheye, je préfère alors l'enlever à ce stade car la photo n'est pas trop déformée par la projection sphérique.

Les halos du soleil

Flare d'un objectif photoL'effet de flare - halos du soleil ou de toute source lumineuse très intense - diminue fortement le contraste des photos et bien sûr est fort disgracieux. Comme il était montré à la page 156-159 du livre de Gérard Perron "La photographie interactive avec QTVR" - indisponible aujourd'hui -, ceux-ci sont souvent très ennuyeux à éliminer car ils sont très nombreux et sur des surfaces importantes. Même si le nouvel outil tampon de Photoshop ( J - Correcteur ) est parfois impressionnant d'efficacité, il n'est pas certain, sans y passer des heures, que l'on arrivera à les enlever proprement. Et bien, l'astuce donnée consistait à cacher le soleil avec sa main ou mieux un petit cache noir ( Comme en labo photo pour réaliser un maquillage ) que l'on gommera avec l'outil tampon plus facilement. En effet, ce cache se trouvera dans une zone du ciel qui est largement surexposée donc sans gradient de luminosité. Il sera ainsi très facile d'éliminer ce cache par retouches successives. La deuxième méthode citée dans le livre consiste à prendre deux images, une sans cache et une avec et d'assembler les deux ensemble dans un logiciel de retouche d'image en veillant à ne coller que les parties hautes ensemble.



Remarque sur le flare des objectifs

Après avoir réalisé de nombreux tests avec toutes sortes d'objectifs de qualités et de marques différentes, il apparaît clairement que tous ne sont pas égaux devant le flare. Ainsi, au-delà du nombre de pixels, de la qualité intrinsèque des optiques, en photographie panoramique, la protection contre ce défaut est un atout majeur et les constructeurs en ont pris conscience et y sont maintenant vigilants.
Les optiques récentes sont ainsi nettement mieux corrigées contre ce défaut et j'en veux pour preuve le Canon 16/35mm f 2,8 de première génération qui était, la nuit, totalement inutilisable alors que la deuxième version était elle parfaitement corrigée...

Ainsi, que cela soit en terme de qualité de correction du flare ou encore du pouvoir séparateur des objectifs, j'essaie d'acheter tout le temps les dernières versions des objectifs que j'affectionne.


Enfin, certaines retouches pourront encore être faites sur l'image finale assemblée. Il n'est donc pas obligatoire de refaire chaque photo à ce stade là.

top

 

 


Le nadir : enlever le trépied

Nadir corrigéA la prise de vue, nous avons vu à la page prise de vue qu'il était impossible de prendre le nadir sans le trépied autrement qu'à main levée, Or dans de très nombreux cas, parce que l'on photographie à F11,0 voire F16,0 afin d'avoir le maximum de profondeur de champ, le temps de pose est trop long pour avoir des photos nettes à main levée. Donc je vous ai expliqué ma méthode pour prendre en photo le nadir en deux étapes et deux photos, l'appareil photo toujours calé sur la tête panoramique. Nous allons maintenant tenter d'enlever toute trace de la tête panoramique et du trépied à partir de ces deux photos dans Photoshop.

Superposer les deux photographies du nadir

1 - Ouvrir les deux photos du nadir dans Photoshop;

 

Les deux photos vers le nadir

 

2 - Cliquez sur la deuxième photo (avec la pièce de monnaie -2), sélectionnez là et copier là (CMD + A et CMD + C sur MAC/ CRTL + A et CRTL + C sur PC) ;

Nadir - superposition des deux photos du nadir3 - Cliquez maintenant sur la photo 1 puis affichez la palette des calques (Menu Fenêtre/Calques). Collez la photo du presse-papier (2) - CMD + V sur Mac OS ou CRTL + V sur Windows-;

4 - Cliquez sur le calque 1 (photo N°2 avec la pièce de monnaie !) et réduisez l'opacité de celle-ci à 50%;

5 - Faire une transformation à cette photo - CMD + T / CRTL + T; La zone de sélection se transforme avec des poignées dans les coins et sur les côtés (comme sur la photo ci-contre).

6 - Puisque les deux photos sont visibles par transparence (opacité à 50% du deuxième calque), faire tourner la deuxième photo par dessus la première jusqu'à avoir une coïncidence parfaite vers le trépied sur au moins un détail - photo ci-contre -. Pour cela, sortir le pointeur de la souris en dehors de la photo donc de la zone de sélection et faites tourner d'environ 180° votre photo du calque 2. Les deux photos sont à peu près superposées et coïncident sur un point commun.

Astuce ! à ce stade vous allez presque tout le temps constater que les deux photos se superposent assez mal globalement. Cela est du en partie au déplacement du trépied pour la deuxième photo MAIS aussi au fait que les capteurs sont très loin d'être parfaits donc symétriques, plans et bien positionnés dans l'appareil photo. Et oui !

7 - Prendre le point de repère au centre de la photo - un petit cercle avec une croix qui marque le centre de rotation de la photo lorsqu'on agrandie celle-ci au moins à 50% - et le déplacer à l'aide de la souris sur ce point commun; Il suffit de le prendre avec un clic gauche maintenu de souris et le glisser/déposer à l'endroit voulu.

8 - continuez de faire tourner le calque 2 pour voir si vous arrivez à avoir une meilleure coïncidence entre les deux photos mais autour de ce nouveau point de rotation centré sur deux détails communs maintenant grâce à l'étape 6.

9 - Faire un clic droit de souris sur la photo pour ouvrir le menu contextuel propre à l'outil "Transformation" et choisir "Déformation". Les coins de la zone de sélection deviennent des points et non des carrés.

Superposition des deux photos du nadir10 - Tirer sur l'image, directement à l'intérieur du cadre de transformation et pas uniquement sur les bords comme avec les autres modes de transformation, afin de faire se coïncider toute la partie où il y a la tête panoramique comme le montre l'image ci-contre. Le reste ne nous intéresse pas du tout car on l'a sur les autres photos verticales et cette zone ne doit pas être déformée afin d'être parfaitement raccords avec ces mêmes photos.

11 - Quand tout est OK dans cette zone ET uniquement dans cette zone, Validez votre transformation en cliquant sur "Entrée";

12 - Remettre l'opacité du calque 2 à 100%;

Icône Créer un masque de fusion13 - Créez un masque de fusion noir sur le calque 1 (photo n°2). Pour cela, cliquez d'abord sur le calque 1. Puis cliquez sur la troisième icône en bas de la palette "Calques" de Photoshop et en même temps, sur la touche ALT. Si vous ne cliquez pas en même temps sur ALT, le masque sera blanc. Pour le noircir, il faudra le remplir de noir.

14 - Ensuite, pour faire apparaître le sol sous la tête panoramique, il suffit de peindre sur le masque de fusion noir avec l'outil "Pinceau" et la couleur blanche de premier plan. Comme par magie la tête disparaît et le sol apparaît, parfaitement positionné si vous avez bien réalisé l'étape 10. Enlevez le maximum de la tête panoramique en jouant avec la taille du pinceau et en grandissant plus ou moins l'image.

Superposition du trépied au nadir15 - Il y a souvent au moins deux endroits où les branches du trépieds se chevauchent sur les deux photos comme on le voit sur la photo ci-contre à droite. Là, l'outil "pinceau (B)" n'y changera rien et il faut utiliser l'outil "Tampon (S)" ou " Correcteur (J)" APRES avoir aplati (Menu Calques/Aplatir l'image) les deux photos. Il y a en général assez peu de retouches à faire de ce type. Mais il peut y avoir d'autres retouches à cause des ombres portées dues au soleil, à des spots halogènes, d'une différence de luminosité à cause du passage d'un nuage, etc.

Nadir corrigéUne fois le travail terminé, vous obtenez un sol parfait ou presque mais surtout sans trace de la tête panoramique ou du trépied. Votre nadir est terminé ! Il peut être nécessaire de faire des ultimes retouches pour enlever des ombres portées au sol dues au soleil, retoucher la zone du trépied parce qu'un nuage est passé et que la luminosité de cette petite partie de la photo est différente de la première photo du nadir, celle qui sera parfaitement raccord avec toutes les autres photos de la sphère.

top

 

 


Récupérer les hautes lumières des fenêtres

Cette fois, il s'agit d'essayer de placer de la matière première à travers une fenêtre, une porte ou encore une baie vitrée car, à cause des forts contrastes entre l'intérieur d'une pièce et l'extérieur, les ouvertures seront souvent très sur-exposées.

 

Fenêtre avec exposition normale et sous ex

La photo 1 a été prise pour l'intérieur : la fenêtre est totalement sur-exposée. La photo 2 a été sous-exposée de plus ou moins deux diaphragmes afin de voir davantage à travers. Il va falloir ne conserver de cette deuxième photo uniquement l'intérieur de la fenêtre afin de le placer sur la première photo...


1
- Ouvrez les deux photos des fenêtres dans Photoshop : la photo exposée normalement (1) et la photo sous-exposée pour la pièce mais mieux exposée pour la fenêtre (2).

2 - Choisir la photo la plus sombre (2) - celle où l'exposition est meilleure pour la fenêtre - en cliquant dessus, sélectionnez-la et copiez là - CMD + A puis CMD + C sur Mac OS / CRTL + A puis CRTL + C sur Windows;

3 - Re sélectionnez la photo 1 en cliquant dessus puis collez la photo (2) par dessus. CMD + V / CRTL + V -;

Icône Créer un masque de fusion4 - Elles doivent se superposer parfaitement si vous avez bien pris les deux photos à la suite, sans bouger la tête panoramique ni le trépied (attention, un petit coup de pied est vite arrivé !). Pour le savoir, ouvrez bien la palette des calques (Menu Fenêtre/Calques). Cliquez plusieurs fois sur l’œil à gauche du calque 1 pour voir si l'image la plus sombre se superpose parfaitement ou si elle semble bouger légèrement. Si c'est OK, créez un masque de fusion en cliquant sur la troisième icône en bas de la palette "Calques" (fig. ci-dessus).

5 - Affichez à l'écran le masque de fusion blanc en cliquant dessus en même temps que vous maintenez la touche ALT de votre clavier.

6 - Vous devez alors voir une image blanche à l'écran. Collez dessus l'image qui se trouve toujours dans votre presse-papier - CMD + V / CRTL + V -; le masque de fusion se transforme en votre photo mais en niveau de gris qui, au pixel près, à exactement la forme de votre fenêtre.

Appliquez une courbe sur l'image du masque de fusion dans Photoshop7 - Pour ne conserver du calque 1 (photo 2) que la matière première à travers la fenêtre, il faut que le masque de fusion du calque 1 soit blanc au niveau de la fenêtre et noir partout ailleurs, en caricaturant. Pour se rapprocher de ce résultat il faut renforcer le contraste grâce à une courbe - CMD + M / CRTL + M - et resserrer le seuil du point noir c'est-à-dire ramener vers la droite - environ la moitié mais cela est variable - la courbe en bas comme le montre l'image ci-contre. Les parties grises de l'image deviennent grises très foncés ou noires. Les parties blanches le restent bien sûr et c'est elles qui nous intéressent. Le masque n'est toujours pas "parfait" mais en deux clics de souris on le prépare au pixel près !

 

Avant / après une courbe Photoshop

 

8 - Pour finir le masque, il faut peindre un peu en blanc la fenêtre et peindre en noir tout autour. Lorsque le travail est terminé on obtient cela :

 

Fenêtre après retouches du masque de fusion

 

Toujours en peignant sur le masque de fusion du calque 1 avec votre pinceau MAIS cette fois-ci en affichant votre photo 2, vous voyez concrètement ce que vous êtes en train de faire. Pour finir le travail c'est plus pratique. Il ne vous reste plus qu'à aplatir votre image par le menu Calques/Aplatir l'image. Vous pouvez très bien enregistrer cette photo -CMD S/ CRTL S-.

Les deux grosses retouches avant l'assemblage du panorama servant à créer une visite virtuelle sont maintenant terminées. Il reste à voir quelques éléments de gestion de la couleur avant de passer à la correction des distorsions optiques.

top

 

 

La gestion des couleurs

Espace colorimétriqueLa gestion des couleurs ne peut se résumer en quelques lignes mais je souhaite tout de même préciser quelques notions ici et surtout vous donner mes conseils. Je vous invite cependant à lire mon tutoriel sur la gestion des couleurs Suivre pour plus de précisions.

Les logiciels d'assemblage et la gestion des profils ICC

Seuls quelques logiciels d'assemblage comme Autopano Giga et PTGui savent gérer les profils ICC c'est-à-dire qu'ils savent attribuer le profil des images avant assemblage au panorama une fois assemblé. Dans de nombreux autres cas, les images s'afficheront selon l'espace couleur de votre écran car le profil ICC des images sources sera sacrifié au moment du rendu final.

Quel espace couleur choisir pour votre visite virtuelle : sRGB ou Adobe RVB 98 ?

Dans tous les cas, je vous conseille vivement en 2016 de photographiez en sRGB, que vous travailliez en JPEG ou en RAW. Pourquoi ? Et bien parce que les logiciels de création de visites virtuelles dont le génial Panotour /Pro ne savent pas incorporer ce profil sRGB aux images qui constituent la visite virtuelle. Elles s'afficheront donc selon l'espace couleur de l'écran de l'internaute donc, pour faire court, soit proche du sRGB ou de l'Adobe RVB pour les écrans dits "large gamut". Comme la grande majorité des écrans sont aujourd'hui encore proche du sRGB, tout comme la totalité des tablettes et autres smartphones, ce choix s'impose ! Il n'y a qu'un seul cas ou votre visite virtuelle photographiée en Adobe RVB serait tout de même correctement affichée : sur un écran large gamut. Tant pis pour les autres...

Mon conseil ! Il faut absolument choisir l'espace sRGB sur votre appareil photo si vous photographiez en JPEG (bien que vous pourriez faire une conversion en sRGB depuis l'Adobe RVB 98 sur le panorama final) et bien sûr choisir cet espace couleur dans votre logiciel de dématricage si vous travaillez en RAW. Lire mes conseils sur la gestion des couleurs de votre appareil photo et oubliez la maîtrise totale de l'affichage de votre visite virtuelle chez tous les internautes car s'ils possèdent un écran large gamut (proche de l'Adobe RVB 98), quelque soit son navigateur, alors vos couleurs seront trop saturées. Il n'y rien à faire...

Pour en finir avec les retouches AVANT l'assemblage, nous allons maintenant nous intéresser à la correction des distorsions optiques des objectifs :

Page suivante 11/14 : corrections des distorsions optiques suivre


pointilles



 
  Autopano Giga 4.0

Autopano Giga 4.2

238,80 € ttc

 

Offrez-vous le meilleur logiciel d'assemblage!
Lire mon tutoriel détaillé Suivre

     
  Panotour Pro 2.5

Panotour Pro 2.5

478,80 € ttc

 

Et tant qu'à faire, le meilleur logiciel de visites virtuelles!
Regardez mes 3h de vidéos gratuites

     
  Gobi + Eben

Pack
Bushman Panoramic

421,35 €

  Pack tête Gobi + positionneur Yetti + trépied Eben (Bushman Panoramic) : -12% ! + REMISE de 5% supplémentaire depuis ce site - votre code : AF2017
Lire mon test complet Suivre
       

top

Shim
shim

 

 
Affiliation Amazon
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

Rejoindre le site Bushman panoramic


Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre soutien !



 

             
  Accueil          
 

Page d'accueil   |   Sommaire  |  Nouveautés !   |   Actualité   |   Formations  |   Mentions légales   |   Me contacter

English version  

 

  Généralités Panorama Visite virtuelle Tests & tutoriels Ressources  
  Photo panoramique ?
Cadrage et composition
Projections géométriques
Le point nodal
La pupille d'entrée